Il en faut de l’envie pour remporter l’un des plus difficiles concours de France, et Alexandre Bellot en a à revendre. Si son goût pour les challenges a dopé sa motivation, c’est certainement son âme d’artiste et ses compétences techniques qui lui ont ouvert le chemin de la réussite.

Chapitre 1 : Le crayon et la souris
A Wissembourg dans le nord de l’Alsace, quand il n’est pas à son cours de dessin, Alexandre pianote sur l’ordinateur familial. Des cahiers de croquis noircis de toute la fantaisie d’un enfant aux jeux vidéo des années 90, il montre très tôt un intérêt pour le graphisme et la technologie. Deux passions qui en disent long.

Chapitre 2 : les arts et le web
Au moment des décisions d’orientation, le dessin continue de donner le ton. Il assied sa soif d’apprendre sur les bancs de la faculté de Strasbourg et l’alimente en arts plastiques et arts visuels. Peu à peu le design s’invite dans les études et avec lui l’usage de la technologie. « Dans mon master 1 en design, j’ai commencé à intégrer l’informatique à mes projets. Je savais dessiner, faire de l’ergonomie mais il me manquait encore le côté technique du web pour concilier mes deux passions. Avec ma formation en management de projets web j’ai enfin eu les bons outils. » Webdesign en agence de communication et pour les 3 suisses à Lille, infographie en studio, les lignes de codes HTML et CSS deviennent un second langage. Artiste et technicien, il a désormais les clés pour ouvrir les portes du succès.

Chapitre 3 : Api M.O.F
Expatrié dans le Jura, Alexandre rejoint l’Agence Api & You en 2013 en tant qu’intégrateur et devient lead technique 4 ans plus tard. Rapidement sa curiosité insatiable l’oriente vers de nouvelles compétences. Il frotte son talent aux systèmes de gestion de contenus développés par l’Agence. Son code est efficace et ses aptitudes artistiques donnent à ses créations un esthétisme léché. En 2017, quand il dit oui à l’inscription au concours de Meilleur Ouvrier de France en équipe avec deux collègues, c’est par goût du défi. « Je me nourris des challenges et de la confrontation avec les autres. Ce concours était une opportunité, mais je ne savais pas ce qui m’attendait ! ». A la clé : une quantité insondable de travail, des périodes de doutes mais toujours l’envie de réussir. « L’Agence API & You qui compte déjà des M.O.F dans ses rangs nous a beaucoup aidé, son accompagnement a été essentiel. » Durant la finale il jette toutes ses forces dans la bataille. L’annonce des résultats est une délivrance. A 36 ans Alexandre Bellot est Meilleur Ouvrier de France webdesigner. « Ça a été une surprise, je ne m’y attendais pas. Je suis fier de rejoindre la famille des M.O.F. »

Chapitre 4 : To be continued
Être avant-gardiste dans sa discipline et transmettre son savoir, Alexandre a déjà intégré les valeurs qui incombent à son nouveau statut. Elles sont siennes. Tout juste titré, il pense maintenant à d’autres concours, comme le CSS Awards pour continuer à viser l’excellence. Aller plus haut.